Recommandations sur les dossiers de candidature

Une notice d’information pour les dossiers de candidature est fournie par le CNRS sur le site du concours. Nous donnons ci-dessous des précisions supplémentaires plus spécifiques aux concours de la CID 55.

Les critères d’évaluation donnés sur ce site ne peuvent être pris en compte que sur la base du dossier de candidature, qui doit donc être renseigné en conséquence. Le dossier est lu par au moins deux membres de la CID, de champs disciplinaires différents. Une introduction didactique et une contextualisation sont donc nécessaires, tant pour la partie bilan que pour la partie projet. Si la partie bilan est commune à d’autres concours, la partie projet se doit d’être spécifique au concours. Un prologue au projet peut donc fournir les informations de contexte pour la partie bilan. Le dossier doit être concis ; quel que soit le parcours professionnel, les bilans et projets de plus de 10 pages ne répondent pas à cette demande de concision.

Il est souhaitable que le dossier de candidature comprenne les publications que le candidat ou la candidate considère comme les plus importantes et les plus représentatives de son interdisciplinarité. Ces publications sont souvent consultées par les rapporteurs, c’est donc sur le contenu que doit s’opérer la sélection. Une indication de la nature de la contribution du candidat ou de la candidate aux travaux en collaboration est souhaitable. De même, une auto-évaluation des productions de données ou de logiciels, ou une estimation quantitative de la charge de travail pour les responsabilités collectives sont des éléments importants du dossier.

Le dossier de candidature doit comporter un bref rappel des postes successifs occupés et une liste des travaux et réalisations. Si d’autres rubriques sont jugées pertinentes (rayonnement, collaborations, charges collectives, transfert et médiation, enseignement, etc.), elles doivent également être incluses. Le cas échéant, les prix et distinctions peuvent être mentionnés, en donnant des informations permettant au jury d’évaluer leur importance. Enfin, il est conseillé d’informer le jury des éventuelles interruptions de carrière.

Les rapports décrivant les travaux réalisés et le programme de recherche doivent être concis, 20 pages au total au grand maximum. Le rapport sur les travaux réalisés étant commun à tous les concours, le programme de recherche peut être précédé d’un commentaire de l’activité décrivant les contributions à un scientifique n’étant pas de la discipline, et soulignant leur caractère interdisciplinaire.

Les rapports de thèse/HDR et de soutenance peuvent être joints au dossier. Des lettres de soutien de personnalités scientifiques peuvent également figurer au dossier, mais elles n’ont que peu d’impact sur l’évaluation. En revanche, les lettres des équipes ou laboratoires d’accueil permettent de mieux évaluer le potentiel d’intégration pour les recrutements et les mobilités.

Pour les candidatures DR2, l’évaluation prend en compte l’ensemble de la carrière. Il est donc nécessaire de mettre en perspective l’ensemble des travaux et du parcours professionnel. Cependant, l’activité depuis le recrutement ou depuis la dernière promotion joue un rôle plus important.